Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Discussions généalogiques sur la famille druille
  • : Echanges sur le patronyme DRUILLE, et sur les familles alliées.
  • Contact

Texte Libre

Je viens de lire un article qui traite de l'Annuaire des blogs généalogiques.

Le webmaster y a inscrit mon blog, je ne peux que le citer moi-même tout en le félicitant et le remerciant.

Recherche

Texte Libre

Entête

Archives

Texte Libre

Pied de page
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 21:48

 

Je ne propose pas un cours magistral, mais juste un exemple pour inciter les généalogistes qui ne jurent que par les NMD et BMS à ne pas négliger ces documents.

 

Bien sûr, je suis convaincu de l'intérêt de certains de ces actes. Au CARAN, dans les années 90, en consultant la boite contenant le dossier administratif de mon arrière arrière grand-père Henri DUPUY, j'y ai trouvé d'autres actes que j'ai parcourus par curiosité. L'un d'eux m'a époustouflé. Il contenait une généalogie prouvée des 32 quartiers d'une personne, pas spécialement noble, je ne me souviens plus pour quel motif, mais j'en ai rêvé pour mes propres recherches.

 

Mais l'exemple que je vais décrire ci-dessous me semble plus probable de vous arriver. Je reconnais que la plupart des actes notariés n'apportent aux généalogistes que des confirmations et quelques pistes de « fil en aiguille » (d'acte en acte). Mais il existe des exceptions. J'ai trouvé dans le dossier d'achat immobilier effectué par mon père en 1937 un acte notarié relatant la provenance du bien immobilier bien avant son propre achat et concernant les familles ROZIES et MARSEILLAN, avec 2 générations citées et plus de 50 ans en avant ! (et bien d'autres détails), et surtout 4 dates d'état-civil.

 

L'acte fait 10 pages, j'ai pu le retranscrire sur 2 pages. J'ai construit en plus un tableau généalogique, et de fait, je l'ai intégré dans un fichier que je ne peux rendre accessible que par Calaméo, n'ayant pas cette possibilité chez overblog (compte gratuit).

 

Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Outils
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 10:49

 

J'ai repris mes recherches.

Je me suis attelé à un gros problème, une ancêtre dont le père est déclaré INCONNU à sa naissance.

 

Au delà de cette difficulté, j'ai inclus cette possibilité dans mon fichier de saisie excel pour débutant, car il ne convenait pas à ce cas (lien pour le télécharger gratuitement sur mon compte Calaméo).

L'ancien fichier, en pratiquant un remplacement par les fonctions simples d'excel, dupliquait bêtement un nom d'un individu dans la case de son père, son grand-père....Ensuite, il était délicat de le remplacer à nouveau sans changer les descendants.

 

J'en ai profité pour automatiser plus finement. Il n'y a plus besoin de passer par la fonction de remplacement, la saisie d'un nom dans une cellule se duplique automatiquement. Ce qui fait que pour un ancêtre que l'on veut modifier en « INCONNU », quand on le saisi (il est par défaut avec le nom de son supposé enfant), ses ancêtres sont automatiquement modifiés et si on a la chance de pouvoir par la suite lui trouver son vrai patronyme on pourra le modifier. Les fonctions de duplications se conservent, sauf si on fait une saisie forcée.

Si vous avez plusieurs fois ce cas, je conseille de mettre INCONNU suivi du N° SOSA.

 

Pour ceux qui voudront imprimer leur fichier rempli, je conseille vivement d'en faire une version en PDF. La gestion des marges est si délicate d'une imprimante à l'autre, et le fichier est construit avec un minimum de marges pour être le plus lisible possible.

 

Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Outils
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:16

 

Je viens de reprendre mes recherches généalogiques.

Comme elles se trouvaient en attente sur des difficultés, je suis parti « à la pêche » dans les tables décennales (entres autres).

J'ai rencontré, coup-sur-coup, deux anomalies que je ne connaissais pas.

Des pièges tels que je me dois de les signaler.

 

D'abord, dans une table, je relève une personne qui m'intéresse (espérant qu'elle correspondra à une personne collatérale proche de mon ancêtre dont je ne sais pas grand-chose).

En consultant l'acte, quelle surprise. Pour bien situer l'anomalie, il s'agit d'un registre de BMS avec tous les types d'actes qui se suivent, très lisible, mais les actes sont quelquefois tronqués en partie sur 2 pages. Et donc, pour celui qui m'a attiré, le scripte qui a rédigé la table alphabétique a lu trop vite. Il a noté les prénoms et nom de la mère à la place de l'enfant, car l'acte en bas de page (juste composé de deux lignes) s'arrêtait juste après l'indication du père, et en haut de la page suivante, le texte commençait semblable à un acte de naissance, prénom et nom, mais dans ce cas bien trop lisible pour un fainéant ou un pressé. Résultat, celui qui cherchera cet enfant, un garçon, seulement dans la table alphabétique ou la table décennale, ne le trouvera jamais et le supposera né ailleurs ou à une autre date.

 

Le deuxième cas peut être plus fréquent. C'est dans un registre de la période révolutionnaire, mais cela peut arriver à n'importe quelle époque. À la naissance de l'enfant, les parents ne sont pas mariés, aucune indication sur le père, la mère est bien citée, mais le nom de la mère n'est pas attribué à l'enfant, l'acte ne comporte que les prénoms du nouveau-né. Le rédacteur de la table alphabétique a donc oublié (ou n'a pas su gérer ce cas) d'inscrire l'enfant dans la liste des naissances. J'ai bien vérifié, car les actes sont parfaitement numérotés, que son numéro ne figure pas dans la liste. En fait, je l'ai trouvé en explorant les actes avec la connaissance exacte de la date, mais en ayant d'abord consulté la liste sans le trouver.

 

Pourquoi consulter les tables décennales quand on connait une date précise ?

- Pour faire une double vérification de l'orthographe des patronymes, le rédacteur peut mieux écrire en connaissant les familles.

- Pour trouver plus facilement avec la numérotation ou des dates mieux écrites.

- Pour trouver des parents proches, voire des naissances de jumeaux insoupçonnés.

- Pour trouver d'autres patronymes qu'on ne s'attendait pas à trouver là.

- Pour trouver d'éventuels frères et sœurs des personnes recherchées, inconnus ou décédés jeunes, qui permettront de mieux situer la date de mariage des parents.

- Et quand on fait de la généalogie descendante, c'est quasiment obligatoire.

 

Voilà deux cas qu'il faudra avoir en mémoire devant des difficultés.

Sachez qu'en plus de vingt ans de pratique, je ne les avais pas rencontrés. J'ai bien évidemment fait des photocopies et impressions de ces actes et listes particuliers.

 

Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Outils
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 07:57

Rien encore sur le patronyme Druille ou les familles alliées.

Mais je pense aux débutants.


Quand on n'est pas encore informatisé avec un logiciel performant de généalogie (je travaillais avec généatique du CDIP depuis 1999), on doit s'organiser avec des fichiers bureautiques simples. Mais entre les débuts où la progression peut-être très rapide et l'acquisition puis la maitrise d'un logiciel spécifique, il faut un minimum de méthode.

J'ai conçu un fichier excel pour remplir ma généalogie ascendante, en saisie simple mais avec une mise en forme pratique pour être imprimé et pour saisir les nouveautés.

Je l'ai adapté aujourd'hui pour le proposer (le mien fait 34 pages avec dans les 3 dernières pages mes ancêtres italiens du XII° siècle, comprimés) sur 9 générations à partir du « de cujus », et 8 pages jusqu'à l'ancêtre N°511. A ce niveau, mon ancêtre est né à la fin du XVII° siècle.


Pour la saisie du début ou quand on a trouvé un nouveau patronyme, il suffit de remplacer le NOM suivi de son chiffre par le nouveau nom. Et il faut au mieux faire un remplacement par la fonction (CTRL F) et faire remplacer tout. Par exemple pour moi, si je remplace NOM2 par DRUILLE, j'aurai tous mes ancêtres automatiquement changés; les 2, 4, 8, 16, 32, 64, 128, 256.

Pour les implexes, il faut faire quelques saisies locales.


Les fichiers sont disponibles sur mon autre blog, car ici je n'ai pas les options suffisantes (option premium payante).

- fichier excel pour saisir les noms qui seront automatiquement recopiés dans les cases des ascendants

- fichier pdf pour simplement imprimer le tableau vide


Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Outils
commenter cet article